Après l’assassinat de Samuel Paty, les premières mesures de Macron

Le Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron a décidé dimanche de renforcer la sécurité des établissements scolaires à la rentrée et de mener des « actions concrètes » rapides contre les associations ou individus auteurs de messages de haine ou de soutien après l’assassinat de l’enseignant, a indiqué l’Elysée. Le chef de l’Etat « a demandé qu’on passe rapidement à l’action et qu’on ne laisse aucun répit à ceux qui s’organisent pour s’opposer à l’ordre républicain », a ajouté l’Elysée, à l’issue de cette réunion de 2 h 30 avec six ministres et le procureur anti-terroriste Jean-François Ricard.

Plus d’informations à suivre sur LePoint.fr

Lire aussi Que reste-t-il de la République lorsque le séparatisme assassine ses hussards noirs ?



Source