Demon’s Souls sur PS5 se dévoile dans un State of Play de 12 minutes – Actu


Si les Astro’s Playroom et Spider-Man : Miles Morales vous ont déjà mis en appétit, dites-vous que le lancement de la PlayStation 5 n’a pas encore servi son plat de résistance. Le chef étoilé s’appelle Gavin Moore et ce sont les cuistots de Bluepoint Games qui sont sur le point de livrer le remake le plus ambitieux jamais accompli par le studio texan. La présentation commence par un tour dans le nouvel outil de création de personnage, lequel proposera toutes sortes de trombines préparées à l’avance, mais aussi des possibilités bien plus poussées que dans le titre de 2009, assez rudimentaire sur ce point il faut bien le dire.

Pour ceux qui découvrent Demon’s Souls, il est bon de rappeler que le jeu développé à l’origine par FromSoftware avec le soutien de Japan Studio ne proposait pas encore la structure interconnectée de Dark Souls et Bloodborne. Ici, tout part du Nexus, un endroit sûr, coupé du monde et peuplé par d’autres personnages à partir duquel le joueur sélectionne sa destination en touchant l’une des cinq archipierres qui correspondent aux régions du royaume de Boletaria. On ne boudera d’ailleurs pas son plaisir en comptant la toute petite poignée de secondes nécessaire pour entrer dans le premier niveau du jeu.

Comme annoncé précédemment, Bluepoint a réalisé une refonte visuelle et sonore et modernisé certains aspects de la jouabilité (notamment les roulades dans huit directions) mais n’a pas retouché l’intelligence artificielle ou le comportement des ennemis. Et comme il n’est pas question de paramétrer la difficulté, les nouveaux venus feront face au même défi que celui posé aux joueurs PS3 il y a 10 ans. Si ce n’est bien sûr la présence de nombreuses aides au format vidéo qui seront accessibles en option aux abonnés PlayStation Plus et dont on est curieux de voir si elles remplaceront efficacement les fouilles dans les Wiki et autres guides YouTube.

« Nous utilisons le code original pour ces piliers de gameplay qui constituent l’essence du jeu. Nous avons seulement réajusté tout ce qui est autour pour un jeu encore plus beau« , explique le directeur créatif Gavin Moore. Cette présentation utilise le mode performance du remake, lequel met l’accent sur une fluidité en 60 images par seconde en offrant une 4K dynamique. L’autre option pousse au premier plan une 4K native favorisant autant que possible les détails au prix d’une fréquence en 30 images par seconde.

Après le petit rappel obligatoire sur la technologie 3D Audio de la console et sur les sensations de la manette DualSense, la visite guidée du premier niveau se termine pour nous renvoyer dans l’antre du Rôdeur enflammé, véritable traumatisme pour les joueurs qui à l’époque ne faisaient encore que découvrir en tremblotant la grammaire de FromSoftware qui allait inspirer tant de studios pendant la décennie à venir. L’occasion d’écouter une nouvelle fois l’un des spectaculaires arrangements orchestraux qui nous attendent dans ce remake.

La suite de la présentation dévoile d’autres régions du jeu, notamment l’emblématique Tour de Latria, restée dans les mémoires pour son atmopshère oppressante comme peu d’autres le sont dans la famille des jeux Souls. Terminons en notant que ce State of Play se focalise sur l’expérience solitaire mais que les fonctionnalités en ligne du jeu seront bien présentes au lancement. Demon’s Souls sortira en même temps que la PlayStation 5, dans une ou deux semaines.



Source