des visites sous haute surveillance


Face à l’épidémie de Covid-19 qui continue sa poussée en France, les Journées du Patrimoine ont été forcées de s’adapter, samedi 19 septembre. Ce week-end qui attire des milliers de visiteurs a tout bonnement été annulé dans certaines villes. Dans d’autres, les règles sanitaires sont de rigueur pour éviter toute propagation. Samedi matin, des visiteurs sont arrivés masqués à Matignon où ils ont été accueillis par le Premier ministre en personne. Jean Castex leur a fait faire ensuite le tour des lieux et de son bureau où il n’est, a-t-il souligné, « que locataire« .

À Strasbourg (Bas-Rhin), le palais épiscopal est ouvert aux visites, mais sous conditions. « On s’est inscrit, on a pris le premier créneau : 10h30. On est content« , témoigne un homme en souriant. Par ailleurs, au château de Pennautier, dans l’Aude, les descendants du marquis ouvrent leurs portes pour une pièce classée monument historique, qui expose le mobilier de voyage de Louis XIII.

Le JT

Les autres sujets du JT



Source