Faut-il assortir son masque de protection à sa tenue ? 


Encore surréaliste il y a peu, la question se pose désormais. Alors, existe-t-il des règles de style pour porter son masque, des fashion faux-pas ? Sophie Gachet nous aide à résoudre ce cas épineux.

Il était rare et précieux au mois de mars, s’est improvisé fait-maison et « AFNOR » les semaines suivantes pour devenir carrément mode tout récemment, dans les rayons des marques. D’OVNI des podiums, le masque de protection contre le coronavirus est passé à basique de la garde-robe pandémique en un rien de temps. Au point qu’il est désormais fréquent d’entendre ce drôle de compliment : « Il est joli, ton masque. » Alors, doit-on, ou non, songer à assortir, anoblir, styliser son masque pour une allure dans l’air du temps et le respect des gestes barrières ? Sophie Gachet, co-auteure des best-sellers La Parisienne avec Inès de la Fressange et auteure du guide Que le style soit avec vous (Flammarion) à paraître le 23 septembre, répond avec nous à cette question. 

Masque en tissu contre masque chirurgical 

Beau ou moins beau, le masque de protection quel qu’il soit doit être porté pour limiter les risques de contagion. Cela étant dit, le premier sujet de discorde qui le touche sépare les pro-masques chirurgicaux des pro-masques en tissu. Si une infinité d’arguments les oppose, du confort à l’impact écologique en passant par le coût, celui du style s’ajoute à la liste. Et pour cause, l’un est un pur outil pratique, uniforme et standard, l’autre se permet des fantaisies, parfois beaucoup, parfois trop. Pour Sophie Gachet, le véritable challenge est d’offrir un air futile à ce masque si utile. Exit donc les masques « anxiogènes » à caractère trop technique comme le FFP2, qu’elle qualifie d’erreur, de fashion faux-pas. Et d’argumenter : « Maintenant que l’on va devoir vivre avec, autant en faire quelque chose de sympathique »

Lady Gaga et son look pailleté, masque assorti aux MTV Video Music Awards 2020 © MTV/ViacomCBS/Shutterstock/SIPA

Les stars comme modèle

Souvent en amont des tendances, les stars ont été le miroir de nos hésitations ces derniers mois. Tout comme nous, lors de leurs première sorties, il était clair que leur choix se portait sur ce qui leur passait par la main pour se couvrir le visage. Six mois après le début du confinement en France, la débrouille fait tache. « J’ai été étonnée de voir Vanessa Paradis sur les planches du Festival de Deauville avec un masque noir. C’est dommage, il captait le regard alors qu’elle portait une jolie robe pastel Chanel. » commente Sophie Gachet. Il ne s’agit donc pas de statuer sur ce qu’il faut faire, mais bien ce qu’il ne faut pas ; à savoir, laisser un vulgaire masque voler la vedette à sa tenue.

Prenant, comme souvent, le contre-pied de la situation, Lady Gaga a remis les pendules de la pop à l’heure lors de la cérémonie des MTV VMA 2020, avec une série de masques plus extravagants les uns que les autres, assortis à ses looks. Sans aller jusqu’à prendre exemple sur ces tenues de scène, on peut chercher l’inspiration du côté d’une Carla Bruni en look noir/masque léopard ou Laury Thilleman avec son masque à petits cœurs assorti à son pull vermillon. 

Trouver le bon masque

Pourquoi ne pas faire du masque un vrai atout de style ? Pour cela, nul besoin de repenser sa garde-robe autour du masque. « Quand on est habillé sobrement, le masque uni, ça passe » relativise Sophie Gachet. Les marques s’en sont donné à cœur joie pour proposer des jolis masques que l’on prend presque plaisir à porter, alors autant en profiter. Pour une cérémonie (les masques de mariée ont le vent en poupe) ou pour ne pas trop trancher avec sa jolie robe à fleurs, le masque fantaisie est de mise. Total look, chaînes, broderies… Pourvu qu’elles ne soient pas ridicules (on laisse le masque museau de chat aux enfants), les originalités sont aussi les bienvenues. « Il faut impérativement que ça corresponde à son style » conclut l’auteure de Que le style soit avec vous. Le pire fashion faux-pas étant bien évidemment, de ne pas le porter.



Source