Gouvernement : le remaniement devrait avoir lieu avant le 8 juillet

On savait que les changements au sein de l’équipe gouvernementale étaient imminents, voilà que les choses s’éclaircissent. Selon les informations de Franceinfo, le premier Conseil des ministres du gouvernement remanié devrait avoir lieu le mercredi 8 juillet prochain. Le dernier Conseil des ministres du gouvernement tel que nous le connaissons aurait donc lieu le 3 juillet, tout se déciderait ainsi entre ces deux dates. Selon Franceinfo, Emmanuel Macron attend des propositions de la part des présidents du Sénat, de l’Assemblée nationale et du Conseil économique, social et environnemental. Renouvelé ou pas, Édouard Philippe présentera la démission de son gouvernement afin que la nouvelle équipe gouvernementale puisse être officialisée.

Lire aussi Malgré son sacre au Havre, l’avenir d’Édouard Philippe en suspens

Si l’on pouvait attendre une poussée verte au sein de l’exécutif, consécutive aux nombreuses victoires des écologistes aux municipales, il est pourtant clair qu’aucun membre du mouvement Europe Écologie-Les Verts ne prendra part à ce nouveau gouvernement. Refroidis par l’expérience de Nicolas Hulot et plus ancrés que jamais dans l’opposition, les membres du parti ont annoncé qu’aucun des leurs n’accepterait un poste au gouvernement.

Lire aussi L’autre vague qui contrarie Emmanuel Macron

De nouveaux entrants en provenance des Républicains ?

Dans les colonnes du Figaro, c’est du côté du parti des Républicains que l’on envisage les futurs membres du gouvernement. Plusieurs noms d’élus LR ressortent ainsi, dans une trajectoire similaire à celle d’anciens camarades de parti qui avaient rejoint Emmanuel Macron en 2017. Le quotidien évoque les députés Guillaume Larrivé, Geoffroy Didier ou encore Damien Abad, deux maires fraichement réélus, celui de Toulouse Jean-Luc Moudenc, et celui de Chateauroux Gil Avérous, ainsi que le président de la région Grand Est, Jean Rottner.

Liire aussi Cotta – Municipales : Édouard Philippe sauve LREM du naufrage

D’autres noms sont évoqués par le quotidien Le Parisien, Jean-Louis Borloo en tête. « Il s’agite de tous les côtés pour envoyer des signaux, explique un proche de Jean-Louis Borloo. Macron a besoin de figures, des personnalités qui incarnent de surcroît l’écologie. Jean-Louis remplit ces deux cases ». Le Parisien parle également de deux membres du MoDem Laurence Vichnievsky et Jean-Louis Bourlanges, de l’ancienne ministre de Jacques Chirac Anne-Marie Couderc,ou encore du franco-ivoirien Tidjane Thiam, ancien directeur de Crédit Suisse.

Lire aussi Remaniement : la macronie au bord de la crise de nerfs



Source