Israël reconfine, en Europe et dans le monde on veut l’éviter à tout prix

Plus de 30 millions de cas de Covid-19, dont plus de 946.000 décès, ont été officiellement recensés dans le monde, selon un comptage réalisé vendredi par l’AFP.

Avec 197.655 décès, les États-Unis sont de loin le pays le plus endeuillé, devant le Brésil (134.935 morts) et l’Inde (84.372 morts). Ces trois pays regroupent plus de la moitié des malades comptabilisés dans le monde.

Plusieurs pays d’Europe, dont l’Espagne, la France et le Royaume-Uni, durcissaient vendredi leurs mesures pour enrayer une nouvelle vague de la pandémie de coronavirus, au moment où un second confinement généralisé entrait en vigueur en Israël. Le point sur la situation, pays par pays.

ISRAËL impose trois semaines de reconfinement

Premier pays développé à imposer une telle mesure, Israël s’est reconfiné vendredi, au premier jour de la saison des fêtes juives, provoquant le mécontentement d’une grande partie de la population.

« Le système de santé a levé le drapeau rouge », a déclaré le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, pour justifier ce confinement de trois semaines, qui coïncidera avec les fêtes juives de Rosh Hashana (Nouvel An, célébré ce weekend), Yom Kippour (jour du pardon) et Souccot (fêtes des cabanes).

Mais cette mesure est davantage contestée que lors de la première vague de l’épidémie au printemps. « Le confinement est injustifié », a lancé Tamir Hefetz, organisateur d’une manifestation qui a rassemblé 400 personnes à Tel Aviv jeudi soir. « Il nuit à la population et à l’économie, engendre du chômage et des suicides ».

Pays de 9 millions d’habitants, Israël a enregistré 1.163 décès dus au coronavirus. Entre jeudi soir et vendredi midi, 5.238 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés, un record.

___

En Europe, où le nombre de nouveaux cas est désormais supérieur à ceux enregistrés en mars et avril, le niveau de transmission est jugé « alarmant » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et conduit les autorités de plusieurs pays à resserrer la vis.

Mais, confrontée à une crise économique qui prend sa source dans les mesures de confinement instaurées en février et en mars, l’Europe souhaite plus que tout éviter de suivre le chemin emprunté par Israël qui a rétabli vendredi un confinement national après avoir enregistré une flambée de nouveaux cas.

FRANCE

Selon les chiffres de l’agence Santé Publique France, près de 10.600 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés entre mercredi et jeudi en France, un chiffre sans précédent depuis le début de l’épidémie.

Lire aussi : Covid-19 : le nombre de cas explose en France, mais Castex ne veut pas être M. Reconfinement

Lire aussi : Covid-19: pas encore de reprise de la surmortalité due au coronavirus en France

  • Marseille, Lyon, Nice… : menaces de fermetures des bars

En France, le ministre de la Santé a annoncé que de nouvelles restrictions, dont « la possible fermeture des bars » ou « l’interdiction de rassemblements publics » seraient décidées dans plusieurs grandes villes, dont Marseille, Lyon et Nice.

À Nice, le préfet des Alpes-Maritimes a présenté devant la presse de nouvelles mesures calquées sur celles qui ont déjà été annoncées à Marseille et à Bordeaux. Lyon devrait suivre lundi.

  • Paris: le public de Rolland-Garros divisé par quatre

À dix jours de son coup d’envoi, exceptionnellement à l’automne, le tournoi parisien de tennis de Roland-Garros ne recevra que 11.500 spectateurs quotidiens, contre plus de 40.000 habituellement.

ESPAGNE

  • Madrid: de nouveau, la pénurie de places en soins intensifs

En Espagne, pays européen qui compte le plus grand nombre de cas, la région de Madrid a annoncé des restrictions de déplacements qui seront interdits entre les zones les plus touchées, même si des exceptions sont prévues pour ceux qui se rendent sur leur lieu de travail, rapporte l’agence Reuters. Dans ces mêmes zones, l’accès aux parcs et sites publics sera fermé et les rassemblements seront limités à six personnes. Au total, ce sont 850.000 personnes qui seront concernées.

Soumise au printemps à l’un des confinements les plus stricts au monde, l’Espagne, avec plus de 30.400 morts, a vu depuis juillet l’épidémie repartir au galop, jusqu’à devenir le pays ayant le nombre de cas rapporté à sa population le plus élevé de l’UE.

« Le nombre de places en soins intensifs ne suffit déjà plus pour le nombre de patients Covid », a expliqué à l’AFP Santiago Usoz, infirmier dans le service d’urgences de l’hôpital madrilène du 12-Octobre (Hospital Universitario 12 de Octubre), précisant qu’il y a 32 lits pour 35 malades.

Ces dernières semaines, cette région centrale de 6,6 millions d’habitants concentrait un tiers des nouveaux cas et des nouveaux décès recensés en Espagne.

ROYAUME-UNI

Interrogé par Sky News sur l’opportunité d’instaurer un nouveau confinement national dès le mois prochain, le ministre britannique de la Santé Matt Hancock a déclaré qu’une telle issue ne se produirait qu’en dernier ressort mais que le gouvernement ferait ce qu’il faudrait pour venir à bout du virus, rapporte Reuters.

« Le nombre de personnes hospitalisées double tous les huit jours, ou presque (…) nous allons faire ce qu’il faudra pour que la population reste en sécurité », a-t-il dit à la chaîne d’information. « Nous surveillons tout cela de près. »

  • Angleterre: reconfinement général en suspens, couvre-feu de 22h à 5h

De nouvelles restrictions sont entrée en vigueur vendredi dans le nord-est de l’Angleterre, concernant 2 millions de personnes: les rencontres entre personnes de différents foyers sont interdites, un couvre-feu est appliqué de 22 heures à 5 heures dans les lieux de divertissement.

Le gouvernement britannique n’exclut pas de recourir à un nouveau confinement général pour toute l’Angleterre, si les mesures locales ne suffisent pas. Selon l’AFP, les cas quotidiens ont dépassé les 3.000 depuis plusieurs jours au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d’Europe avec près de 41.700 morts.

Le maire de Londres Sadiq Khan a d’ores et déjà annoncé l’annulation du feu d’artifice du Nouvel an dans la capitale britannique.

DANEMARK

Le Danemark a fait état ce vendredi de 454 nouvelles infections, un niveau proche du record inscrit au mois d’avril, conduisant la Première ministre Mette Frederiksen à limiter les rassemblements à 50 personnes au lieu de 100 et à ordonner aux bars et restaurants de fermer leurs portes à 22h00 dès samedi.

ISLANDE

Le Danemark a fait état ce vendredi de 454 nouvelles infections, un niveau proche du record inscrit au mois d’avril, conduisant la Première ministre Mette Frederiksen à limiter les rassemblements à 50 personnes au lieu de 100 et à ordonner aux bars et restaurants de fermer leurs portes à 22h00 dès samedi.

IRLANDE

En Irlande, le gouvernement a décidé d’interdire pendant trois semaines les dîners à l’intérieur des restaurants de Dublin, rapporte la radio-télévision nationale RTE.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

La République tchèque a imposé vendredi le port du masque en classe aux étudiants et élèves de plus de onze ans. Avec un nombre record de 3.130 nouveaux cas jeudi, elle atteint en 24 heures un chiffre comparable à l’ensemble du mois de mars.

___

ÉTATS-UNIS

  • Maine: 1 mariage et 7 enterrements

Signe que les fêtes privées sont un des principaux vecteurs de contagion, le petit État américain du Maine a connu un événement « ultrapropagateur » du Covid-19. Les « traceurs de contact » ont pu faire remonter à un mariage, auquel ont assisté 65 personnes le 7 août, 177 personnes infectées et 7 morts, dont aucun n’avait pourtant assisté soi-même à l’événement.

  • Californie: salle vide pour les Emmy Awards

La Californie a durci ses règles concernant les rassemblements publics. Et c’est devant une salle vide que l’humoriste Jimmy Kimmel présentera dimanche soir à Los Angeles les Emmy Awards, équivalent des Oscars pour la télévision américaine, lors d’un show 100% virtuel, tandis que les heureux vainqueurs accepteront leur prestigieuse récompense depuis le confort de leur salon ou de leur chambre.

CANADA

  • Ontario: nouvelles mesures et amendes à… 10.000 dollars

La province canadienne de l’Ontario a adopté des mesures dissuasives contre les organisateurs de rassemblements de plus de 10 personnes à l’intérieur des logements, et de plus de 25 personnes à l’extérieur: ils sont désormais passibles d’une amende minimale de 10.000 dollars canadiens (6.400 euros). Et chaque participant encourt d’une amende de 750 dollars.

La frontière entre le Canada et les États-Unis fermée jusqu’au 21 octobre

La frontière entre les Etats-Unis et le Canada restera fermée aux déplacements non essentiels jusqu’au 21 octobre pour freiner la pandémie de Covid-19, a annoncé vendredi le ministre canadien de la Sécurité publique.

« Nous prolongeons les restrictions à la frontière canado-américaine pour encore 30 jours, jusqu’au 21 octobre 2020. Nous continuerons de fonder nos décisions sur les meilleures recommandations de la santé publique pour assurer la sécurité des Canadiens », a indiqué sur Twitter le ministre Bill Blair.

La fermeture des frontières des Etats-Unis avec ses deux partenaires du libre-échange nord-américain, Canada et Mexique, a été décidée en mars et prolongée chaque mois depuis. Seuls sont autorisés le commerce des biens et marchandises et les voyages considérés comme essentiels. Cette nouvelle prolongation d’un mois survient alors que le Canada connaît une résurgence inquiétante de cas de Covid-19, qui y a fait plus de 9.200 morts. Au même moment, les États-Unis, pays le plus touché dans le monde en valeur absolue, approchent du seuil des 200.000 décès liés à la maladie.

Plus de 400.000 personnes franchissent chaque jour en temps normal la frontière entre le Canada et les États-Unis, la plus longue du monde. Mais ce flux de visiteurs transfrontaliers a chuté de plus de 95% depuis mars par rapport à l’an dernier, selon les statistiques canadiennes.

Depuis mars, plus de 18.000 voyageurs étrangers en provenance des Etats-Unis ont été refoulés par le Canada à la frontière pour cause de déplacements non essentiels, selon Ottawa.

Les échanges de biens et de marchandises de part et d’autre de la frontière, longue de près de 8.900 kilomètres, totalisent quotidiennement 2,4 milliards de dollars canadiens (1,5 milliard d’euros).

Les frontières internationales du Canada demeurent par ailleurs fermées aux étrangers au moins jusqu’au 30 septembre.

Depuis mars dernier, les voyageurs arrivant au Canada, qu’ils soient Canadiens ou non, sont soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours.

(Avec AFP et Reuters)





Source