Jonathann condamné à 25 ans, il ne fera pas appel

Le verdict est tombé à Vesoul (Haute-Saône). Samedi 21 novembre au soir, un convoi est parti pour la prison de Dijon (Côte-d’Or). À l’intérieur se trouve Jonathann Daval, qui avait écouté quelques instants plus tôt, stoïque, sa condamnation à 25 ans de réclusion. Le verdict est tombé après six jours d’un procès très médiatique. Une semaine éprouvante pour la famille d’Alexia, désormais soulagée. « La décision rendue est à la hauteur de notre souffrance et va nous permettre de tourner une page », explique Isabelle Fouillot, mère d’Alexia.

Depuis la cour d’assises de Haute-Saône, le journaliste de France Télévisions, Thomas Cuny, fait le point sur le dénouement d’une affaire juridique de plus en plus médiatisée. « Cette affaire a commencé, il y a trois ans, par les images d’un mari éploré, un homme en quête de vérité pour savoir ce qu’il était arrivé à sa compagne, mais, premier coup de théâtre, Jonathan Daval a été placé en garde à vue », rappelle Thomas Cuny. Jonathann Daval, omniprésent dans les médias, est devenu le principal suspect, avant de craquer et de reconnaître son crime.



Source