Le bel hommage de La Poste à Jacques Chirac

Il y a bientôt un an, Jacques Chirac s’éteignait. C’était le 26 septembre 2019. Ce 16 juillet 2020, l’ancien président de la République s’est offert un vibrant retour dans l’actualité à travers l’anniversaire de son célèbre discours du Vel d’Hiv en 1995. Une date que La Poste a aussi décidé de commémorer en présentant un timbre à l’effigie de Jacques Chirac, relève France Bleu Corrèze. Il sera mis en vente à partir du 28 septembre dans toute la France. Deux jours plus tôt, un an exactement après la disparition de l’ancien chef de l’État, les philatélistes pourront toutefois l’acheter à Sarran, dans le musée qui porte son nom et dans un lieu de la capitale. 

Sur ce timbre, dont La Poste a dévoilé le visuel sur les réseaux sociaux, on découvre le portait, buste et visage de Jacques Chirac. Vêtu d’un costume cravate et sur un fond tricolore, l’ancien président de la République affiche un grand sourire. C’est la dessinatrice Sarah Bougault qui a réalisé le dessin, particulièrement détaillé, à partir de plusieurs photos choisies par Claude Chirac. Il sera ensuite émis selon l’impression en taille-douce. « Cette technique d’impression est ancestrale. Le timbre est d’abord dessiné puis gravé sur un poinçon en métal. C’est un procédé noble que l’on préfère pour ce type de portrait », explique Christine Lence, cheffe de produit à La Poste. 

Lire aussi Jacques Chirac , une vie romanesque 

Un numéro particulièrement exceptionnel

La Poste attend en général cinq ans après la mort d’une célébrité pour créer un timbre à son effigie et souvent plus longtemps. Sur le site de La Poste, on peut ainsi trouver des modèles pour Luis Mariano, Olympe de Gouges, Andrée Chedid ou encore Boris Vian. Le fait qu’il s’agisse cette fois d’un président aurait toutefois bouleversé le calendrier. Une ambition sans doute renforcée par la passion de Jacques Chirac pour les timbres. En 1988, alors candidat à l’élection présidentielle, il s’exprimait dans Le Monde des philatélistes, décrivant ce que représentait le timbre pour lui, raconte Le Monde. « Il symbolise à mes yeux la vie, la culture, l’histoire d’un pays à travers ses grandes réalisations, ses célébrités (…). Grâce aux timbres, toutes les civilisations viennent à nous, et j’admire le geste de celui qui, collectionneur ou non, conserve un timbre parce qu’il est beau, et parce qu’il vient de loin. »

Lire aussi Jacques Chirac, l’homme intérieur

Trois cachets d’oblitération de ce timbre seront disponibles. Un à Paris et deux en Corrèze : à Sarran et à Sainte-Féréole, le berceau familial. Le timbre sera vendu au prix de 97 centimes, le tarif d’une lettre verte, et édité à 500 000 exemplaires. Précisons tout de même qu’il ne s’agit pas du premier timbre sur lequel apparaît Jacques Chirac. Comme le relève un site spécialisé, de la Bolivie au Turkménistan en passant par la Mauritanie ou les Maldives, plusieurs dizaines de pays l’ont déjà immortalisé. La France rejoint désormais la liste. 



Source