l’OMS appelle à « se réveiller » face à l’épidémie, qui flambe aux Etats-Unis et en Amérique latine


Selon l’organisation, les sept derniers jours ont été les pires en terme de contaminations depuis que l’épidémie de Covid-19 est partie de Chine fin 2019.

Elle tire le signal d’alarme. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté vendredi 3 juillet à sortir du déni et réellement « engager le combat » contre la pandémie de coronavirus qui est toujours en pleine flambée, notamment aux Etats-Unis et en Amérique latine.

L’organisation avait déjà souligné mercredi que les sept derniers jours avaient été les pires en terme de contaminations (plus de 160 000 cas quotidiens) depuis que l’épidémie de Covid-19 est partie de Chine fin 2019, et que 60% de tous les cas recensés jusqu’à présent l’avaient été au cours du mois écoulé.

« Il est vraiment temps que les pays regardent les chiffres. S’il vous plaît, n’ignorez pas ce que vous disent les chiffres », a lancé le responsable des urgences sanitaires à l’OMS, Michael Ryan, vendredi, lors d’une conférence de presse. « Les gens doivent se réveiller. Les chiffres ne mentent pas et la situation sur le terrain ne ment pas, a-t-il poursuivi. Il n’est jamais trop tard, dans une épidémie, pour prendre le contrôle. »

« L’OMS comprend parfaitement qu’il y a de bonnes raisons pour les pays qui veulent remettre leurs économies sur les rails (…) Mais vous ne pouvez pas ignorer le problème non plus, il ne va pas disparaître comme par magie », a-t-il dit, exhortant à adopter des mesures de confinement « s’il n’y a pas d’alternative », alors que le virus est plus actif que jamais outre-Atlantique.

Pour la première fois depuis le début de l’épidémie, l’Amérique latine a dépassé vendredi l’Europe en nombre de cas, avec plus de 2,7 millions de malades, même si le Vieux continent reste la région du monde la plus endeuillée avec près de 200 000 morts, devant les Etats-Unis et le Canada (137.421) et l’Amérique latine (121.662).

Première puissance mondiale et pays le plus endeuillé au monde (128 740 décès), les Etats-Unis, dont le président Donald Trump veut couper les ponts avec l’OMS en pleine pandémie, ont atteint jeudi un niveau record avec 53 069 nouvelles contaminations en 24 heures, portant le total à plus de 2,7 millions, selon l’Université Johns Hopkins.



Source