« Nous aurons une troisième vague au début de l’année prochaine » en Europe si les mêmes erreurs sont reproduites, avance l’OMS


Retrouvez ici l’intégralité de notre live #COVID_19

15h18 : Invité ce midi sur franceinfo, Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national, a jugé que la gestion de l’épidémie se faisait « au doigt mouillé » et s’est dit favorable à la levée du confinement pour les fêtes de fin d’année.


14h34 : Le pic de la deuxième vague de l’épidémie a-t-il déjà été franchi en France ? Notre journaliste Valentine Pasquesoone tente de répondre à cette délicate question dans cet article.

Des soignants s'occupent d'un patient atteint du Covid-19 dans un service de réanimation à Muret, près de Toulouse (Haute-Garonne), le 17 novembre 2020.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

(LIONEL BONAVENTURE / AFP)

14h43 : La présence du coronavirus a été détectée dans un élevage de visons d’Amérique en Eure-et-Loir, annonce le ministère de l’Agriculture. Ce type de contaminations de visons par le Sars-CoV-2 a été principalement observé au Danemark, mais aussi dans d’autres pays européens comme les Pays-Bas ou la Suède. L’abattage de la totalité des 1 000 animaux encore présents sur l’exploitation a été immédiatement ordonné.

14h42 : Il est 14 heures, voici le point sur l’actualité :

• Dans les colonnes du Journal du dimanche, le président de la République promet d’apporter de la « clarté » et « un cap » lors de son allocution de mardi. « Rien n’est pire que l’incertitude et l’impression d’une morosité sans fin », estime-t-il.

• Nouveau camouflet juridique pour Donald Trump. Un juge de Pennsylvanie a fermement rejeté les allégations de fraude électorale, ouvrant la voie à la certification des résultats dans cet Etat clé.

Rien ne va plus pour Alex Thomson. Doublé hier par Thomas Ruyant, le Britannique a alerté cette nuit sur un « problème possible de structure » sur son bateau, rapporte francetv sport.

• Jonathann Daval est condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme Alexia. Il ne fera pas appel, a annoncé son avocate.

12h15 : Il est un peu plus de midi, voici le point sur l’actualité :

• Dans les colonnes du Journal du dimanche, le président de la République promet d’apporter de la « clarté » et « un cap » lors de son allocution de mardi. « Rien n’est pire que l’incertitude et l’impression d’une morosité sans fin », estime-t-il.

• Nouveau camouflet juridique pour Donald Trump. Un juge de Pennsylvanie a fermement rejeté les allégations de fraude électorale, ouvrant la voie à la certification des résultats dans cet Etat clé.

Rien ne va plus pour Alex Thomson. Doublé hier par Thomas Ruyant, le Britannique a alerté cette nuit sur un « problème possible de structure » sur son bateau, rapporte francetv sport.

• Jonathann Daval est condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme Alexia. Il ne fera pas appel, a annoncé son avocate.

11h20 : L’OMS s’inquiète. Dans la presse suisse, David Nabarro, envoyé spécial de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), prédit une troisième vague de l’épidémie de coronavirus début 2021 en Europe si les gouvernements reproduisent ce qu’il qualifie d’erreur face à la deuxième vague épidémique en cours. « La réaction de l’Europe a été incomplète », estime-t-il.

11h50 : Pour lever le confinement, le gouvernement planche sur un plan en trois étapes, indique ce matin dans Le Journal du dimanche le porte-parole du gouvernement. « Les assouplissements se feront en trois étapes au regard de l’évolution sanitaire et des risques liés à certaines activités : d’abord autour du 1er  décembre, puis avant les congés de fin d’année, puis à partir de janvier 2021″, déclare Gabriel Attal.

11h49 : « Rien n’est pire que l’incertitude et l’impression d’une morosité sans fin. Il faut de la cohérence, de la clarté, un cap. Savoir ensemble où nous allons et comment y aller ».

Dans les colonnes du Journal du dimanche, le président de la République promet d’apporter de la « clarté » et « un cap » lors de son allocution de mardi.

09h44 : Cette méthode extrêmement simple « ne présente strictement aucun risque, ni aucun effet secondaire », selon le cardiologue du sport Laurent Uzan. Mais tant de simplicité peut parfois laisser sceptique. « Je dis aux gens ‘prenez un guide respiratoire, il y en a sur internet ou sur les stores des smartphones, donnez-vous trois semaines, prenez 15 minutes par jour et vous verrez ce qu’il se passe' », argumente David O’Hare, médecin et spécialiste de la cohérence cardiaque.

(PHID / YOUTUBE)

09h44 : « C’est une technique de respiration qui permet de remettre son système nerveux à zéro. Elle permet de se calmer, de se relaxer, de se reposer. »

Venue des Etats-Unis, cette technique « permet de remettre son système nerveux à zéro », explique Florence Servan-Schreiber. Pour faire simple, à chaque inspiration, le système nerveux sympathique est activé et la fréquence cardiaque augmente. Lors de l’expiration, le système nerveux parasympathique s’active et la fréquence cardiaque baisse, le cœur ralentit. « Avec la cohérence cardiaque, on n’appuie sur aucune pédale, ni sur celle de l’accélérateur, ni sur celle du frein », assure-t-elle.

09h43 : Alors que la crise du Covid-19 n’en finit plus et que cette épidémie « est stressante, anxiogène et peut générer une souffrance psychologique pour nombre d’entre nous », comme l’a assuré le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, une nouvelle méthode pour combattre le stress fait son chemin en France depuis une dizaine d’années : la cohérence cardiaque.

phpzkUeJu.png.jpeg

(JESSICA KOMGUEN / FRANCEINFO)

11h45 : A la une de la presse ce matin, Le Journal du dimanche revient sur la gestion de la crise sanitaire à l’Elysée.

Image

09h00 : On commence par un premier point sur l’actualité :

• Nouveau camouflet juridique pour Donald Trump. Un juge de Pennsylvanie a fermement rejeté les allégations de fraude électorale, ouvrant la voie à la certification des résultats dans cet Etat clé.

L’Agence américaine des médicaments (FDA) accorde en urgence une autorisation à un traitement aux anticorps de synthèse contre le Covid-19 de la société Regeneron. Ce traitement avait été utilisé pour soigner le président Donald Trump.

• Des milliers de manifestants ont participé hier à des rassemblements dans plusieurs villes de France, de Paris à Toulouse en passant par Montpellier, Lille, Nancy, Rennes ou encore Saint-Etienne.

• Jonathann Daval est condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme Alexia. Il ne fera pas appel, a annoncé son avocate.



Source