sous son « nuage » très américain, l’Europe s’inquiète

Assise sur une gigantesque mine de données, cet « or du XXIe siècle », l’Europe risque-t-elle d’en perdre totalement la maîtrise à force de se reposer sur les services des géants de l’informatique américains? C’est ce que redoutent experts et gouvernements.

Les signatures de grands contrats de « cloud » entre grands groupes ou institutions européennes et géants américains de l’informatique se sont succédé récemment: Google Cloud avec Renault et Orange, Deutsche Bank ou Lufthansa, Amazon Web Services avec Volkswagen, Microsoft avec le ministère de la Santé français pour les données de recherche françaises…

Lire aussi : Les banques s’allient avec les Gafa pour accélérer dans le cloud

« Cloud » ou « nuage »: ce terme désigne divers services qui permettent d’obtenir en ligne de la ressource informatique -stockage et calcul – sans être obligé d’avoir soi-même son…





Source