Test de Orwell’s Animal Farm (PC), Tests Jeux

Satire politique parue en 1945, Animal Farm mrite, comme tant d’autres oeuvres de George Orwell, d’tre lu et relu. Son adaptation en jeu vido, que l’on n’avait pas forcment vue venir a cela de bnfique : elle donne nouveau envie de s’intresser cette parabole qui ramne au rgime sovitique du milieu du XXme sicle et aux rves briss de la Rvolution. Orwell’s Animal Farm offre aussi une approche assez intressante, entre Visual Novel et jeu de gestion, sans complication. La fidlit du propos original – la rvolte des animaux de la ferme, mene par des cochons aux visions et mthodes diffrentes, qui tourne lentement mais srement au vinaigre – ne se dilue jamais. La rcriture est possible en grant diffremment les ouvriers, la fidlit aux commandements, les rserves, la propagande, la surveillance, la dfense… Et mme si elle vous loigne du chemin de l’histoire originale, vous y retrouvez quand mme tout ce qui en fait son sel. Avec une reprsentation visuelle, enfantine mais assez lgante, une ambiance sonore soigne, un narrateur dans le ton (Abubakar Salim, le Bayek d’Assassin’s Creed Origins), le jeu de Nerial donne envie, malgr une redondance certaine, de dcouvrir ses huit fins et d’aller si possible au bout des sept annes prvues. Peut-tre aurait-il pu se montrer plus clair sur ses intentions et certains mcanismes. Histoire que nous soyons tous gaux.

par



Source